STE Nostra Damus Natura

Nous sommes actuellement dans une situation inexplicable, et pour le moment inextricable pour le commun des mortels y compris pour les scientifiques, et même pour les apprentis sorciers qui sont ou non protagonistes de cette pandémie mondiale.

Effectivement, il serait bon de se poser des questions essentielles quant à notre façon de traiter la Terre dorénavant , en la respectant autant qu’elle nous offre ses bienfaits, et cela, tout naturellement et sans ambiguïté ou autre intérêt quelconque ( féminin de « quel con »).

Mais les humains que nous sommes, ont du mal à concevoir et à recevoir ces choses là ainsi.

La gratuité cache quelque chose ou il ou elle est trop gentil(le). En effet cette société que nous développons est basé essentiellement sur le règne de la quantité, comme aimait à le définir le Blésois-Cairote soufiste de son état. Enfin, que l’on aident à développer pour une poignée « d’élus » qui en bénéficient exclusivement, sans partage ou scrupule aucun, au détriment de notre merveilleuse planète.

Elle est aussi mère-veilleuse, et de ce fait, je pense qu’elle est actuellement en train de réagir et non de se venger à la façon de ces spéculateurs cupides et stupides à la fois, pour redonner un souffle régénérant, rassérénant et essentiel au retour de sa « forme » originelle.

Espérons (façon boîte de Pandore) que sa « restructuration » ne nous soit pas fatale (façon Les Atlantes) , et que le joueur de dés, son Démiurge ou qui que ce soit décide conjointement ou ensemble de nous donner le droit d’y remettre les pieds, pour pouvoir humer à nouveau son souffle divin et exquis.

Mais, nous n’en sommes pas encore là, bien sûr, « Ah l’OR » expérimentons encore ce confinement, ces différents tests, ou autres solutions en vue de notre salut éventuel…

P.S: Les spéculateurs n’ont pas « entendus » que le nombre Zéro n’est pas qu’une quantité, mais aussi et surtout une puissance.

Et comme le citait si bien A. Malraux:

« La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la ou même une vie »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*