Et si le meilleur était Avenir…

Nous traversons actuellement une période nouvelle au sens naïf du terme car pleine à la fois de doutes, de questionnements divers , de surprises , de peurs et même parfois d’émerveillements ( nature plus présente à nos yeux pendant le confinement presque général planétaire).

Effectivement tous nos sens sont en alerte actuellement, avec toutes ces informations (bonnes et mauvaises) , ces changements du quotidien imposés ( télétravail, attestations de sorties, etc…) et surtout notre distanciation sociale de prévention sanitaire ( ports des masques,  poignées de mains, embrassades ou enlacements déconseillés ) qui nous demandent des efforts usants, permanents et répétitifs.

C’est pour cela qu’il faudrait aussi que les gouvernements respectifs autorisent l’ouverture des  parcs et jardins des villes 24 h/24 avec personnels de sécurités, de restaurations diverses,  encadrant , comme cela se fait dans certains états pour retrouver une douceur de vivre nécessaire pour tous.

Des cinémas en plein-air, diffusion de musique, etc…

Des choses simples et possibles si organisés ( règles des distances, gestes barrières) , au contraire d’interdits, d’amendes ou autres punitions qui ne feront qu’alimenter les virus quels qu’ils soient , par tous ses excès qui les rends plus présents et plus forts.

Mais vous devez trouver bien utopique, naïf ou même idiot, mes propos, à votre guise, mais toutes les révolutions devraient se faire, à mon avis, dans la tête , pour que nos pensées créent une matière si forte qu’elles seraient sources de changement positif et régénérant à notre épanouissement le plus agréable possible.

La balle est dans notre camp, nous allons la perdre surement quelquefois, mais si nous la récupérons, prenons-en soin, à chaque fois comme jamais.

Combattons ce virus avec nos » armes naturelles  » et comme disait Anatole France :

« C’est en croyant aux roses qu’ont les fait éclore »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*